CSG selon Macron : Qui sont les concernés ?

CSG selon Macron : Qui sont les concernés ?

La Contribution Sociale Généralisée (CSG) est une taxe créé en 1991 qui n’a pas cessée d’augmenter au fil des années. En 28 ans d’existence cette taxe a connu de nombreux changements. Aujourd’hui cela fait 19 ans que le taux reste inchangé, mais cela ne sera plus le cas en 2018. Quelles sont les conséquences ?

Pourquoi la CSG ?

Les différents taux depuis la création

Tout d’abord créé par le gouvernement de Michel Rocard, le taux est à 1,1 % dès sa création en 1990. En 1993 il connait une légère augmentation à 2,4 %, cette fois ci sous le gouvernement d’Edouard Balladur.

Sous le gouvernement d’Alain Juppé, la CSG connait une extension à certains revenus du patrimoine, c’est en 1996 que la CRDS (Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale). Elle est alors annoncé comme une taxe annoncé comme provisoire.

De 1998 à 2017 le taux ne connait pas de changement, 7,5% pendant 19 ans la CSG ne changement pas de taux.

Depuis plus de 19 ans la CSG ne connait pas de changements, sous le gouvernement d’Édouard Philippe, elle haussera à hauteur de 9,2% en 2018.

Quel impact pour 2018 ?

Dans le cadre du Projet de loi de finances 2018, la CSG augmentera de 1,7 point au 1er janvier 2018: cette mesure touchera 60% des retraités. Pour notre président Emmanuel Macron, cette taxe devrait être compensée dès l’année prochaine.

“Pour une majorité des retraités, la taxe d’habitation […] va diminuer d’un tiers. Je vous fiche mon billet que dès l’année prochaine, dans la grande majorité des cas la hausse de la CSG sera compensée par cette baisse”. – Emmanuel Macron

Indépendants

On se posait la question quant aux indépendants (commerçants, artisans…), en effet, ils ne paient pas de cotisation chômage. Pour compenser la baisse de revenu dû à la hausse de la CSG, tous les indépendants bénéficieront d’une réduction des cotisations. Une première baisse concernera la cotisation famille, qui diminuera de 2,15 points (elle vaudra à sa suppression pour la plupart des indépendants). Une autre sera une croissance de l’exonération des cotisations maladie et maternité.

Indemnités chômage

Concernant la CSG des indemnités chômage versées par le Pôle Emploi ne devrait pas changer et ne pas être affecté par la hausse du taux de la CSG. En 2018, les chômeurs devraient payer le même taux qu’aujourd’hui (à savoir 6,2%).

Déductibilité de la CSG

D’après le projet de Loi de Finances 2018, la hausse de 1,7 points sera entièrement déductible.

La fraction déductible de la CSG passerait ainsi :

  • de 5,1% à 6,8% pour les revenus d’activité
  • 5,1% à 6,8% pour les revenus du capital et du patrimoine soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu
  • et enfin 4,2% à 5,9% pour les pensions de retraite et d’invalidité.

Pour en savoir plus sur le sujet, nous vous proposons des formations qui traitent le sujet :

 

Premièrement, Paye niveau 1 : Acquérir les techniques de base en paye.

Ensuite, Paye niveau 2 : Analyser vos acquis en matière de salaire.

Et pour finir, Paye niveau 3 : Travailler sur des dossiers difficiles en termes de calculs de salaires.